logo

LE MOT DE ROGER SIFFER


Trente VITEième saison
Oui vite ! Car il est urgent que le monde et ses habitants redeviennent à peu près comme « avant ». Vite, amis spectateurs, il vous faut revenir au théâtre. Vite, artistes, il vous faut retrouver une boulimie de la créativité. Vite, les techniciens, il vous faut retrouver de la dispo (vu les reports de toutes les salles, pour dénicher un technicien il fallait être un MacGyver mâtiné de Indiana Jones). Vite, que nos danseuses et danseurs revirevoltent, que nos majorettes majorettisent (j’ai toujours rêvé de devenir majorette !)
Encore que la notion de vite est tout à fait relative. Les Alsaciens lui préfèrent le « langsam dummle », dépêchez-vous lentement. Moi qui comme dans le film ait toujours voulu tout et tout de suite ma mère me traitait de «Huscher», parce que je faisais tout « husch, husch » à la va-vite.N os voisins allemands qu’on croyait buveurs de bière disent « immer mit der Ruhe und eine Tasse Tee » (toujours calmement avec une tasse de thé). Quant aux Suisses vous savez pourquoi sur les trains ils mettent CFF SBB, parce que ça fa fite s’est ba bossible !
Alors comme on dit en vieille France
En voiture Simone.
C’est parti !

À VENIR À LA CHOUC’

FESTIVAL
BABEL WATER

SAMEDI
17 SEPTEMBRE

CIEL ! MON MARI EST MUTÉ EN ALSACE

DU 22 SEPTEMBRE
AU 02 OCTOBRE

CIEL ! MON MARI…
À BISCHHEIM

LE 8 ET
9 OCTOBRE