Historique

 Théâtre de la Chouc'routerie
20 rue Saint-Louis - 67000 STRASBOURG
Tél : 00 33 (0)3 88 36 07 28 - Fax : 00 33 (0)3 88 24 16 49
theatre@choucrouterie.com

 

 
Historique
UN THEATRE

Une atmosphère, des rencontres, un art de vivre…

Le Théâtre de la Choucrouterie s’est voulu laboratoire et pépinière. De tremplins en katapults, de créations de personnages burlesques en portraits historiques, de traditions en théâtres de recherche, de cabarets satiriques en théâtralisations musicales, de folklores en écritures dialectales contemporaines, en toutes les langues parlées ici on été exploré et mis en chantier tout ce qu’il était possible de faire et même d’avantage.

Qui l'eût cru lorsque, au début des années 80, Roger Siffer, qui cherchait un endroit pour produire des spectacles, découvrit -interloqué mais séduit- un étrange bâtiment, plein de charme, de travaux à faire et d'odeur de... choucroute ! Il fallut démolir des vieilles cuves à choucroute, restructurer, relooker, restaurer pour créer en 1984 le restaurant-théâtre de la Choucrouterie, un lieu mythique qui est pour les Alsaciens ce que « Preservation Hall », à la Nouvelle Orléans est pour les amateurs de jazz !
Roger Siffer y restaurera une tradition qui appartient à l'Alsace depuis la nuit des temps: le cabaret.

Avec ses 2 petites salles de spectacles (71 et 98 places), la Chouc’ comme l’appellent les gens qui l’aiment, séduit pourtant plus de 22 000 spectateurs par an. Et cela avec en moyenne plus de 300 représentations à l’année.

Si les genres et les styles se bousculent, la Choucrouterie s’est surtout fait connaître pour son cabaret, ses satires et son regard original sur l’actualité. L’Alsace est une terre de rire. On y aime la dérision et surtout l’autodérision.

C’est dans une ambiance intimiste et de proximité avec les comédiens que vous découvrirez des spectacles en français, allemand et alsacien créés par toute une équipe de professionnels régionaux.

 

 
Roger Siffer, le meneur de troupes

Chanteur, comédien, auteur, etc.

Personnage truculent maniant volontiers l’humour féroce comme une arme, apparaissant en général là où on ne l’attend pas, il a toujours refusé la confortable position de vedette alsacienne. Il brandit ses slogans comme une massue : « Nous sommes des Indiens de l’Europe ». A ses débuts de chanteur, il puisait largement dans les traditions, collectant les chansons de rues, se faisant accompagner sur scène par des instruments anciens. Ce travail est présent dans ses 7 disques et dans de nombreuses compilations. Néanmoins, Roger Siffer a très rapidement refusé de se confiner dans la torpeur rassurante et poussiéreuse de l’histoire. Aussi, le protestsong, la chanson engagée, a pris le pas sur le folklore. Mais, la militance est désabusée : « Je ne suis pas un missionnaire en chaussettes blanches ». De plus, Roger a toujours eu envie de dépasser l’histoire pour ne pas se complaire dans la nostalgie de bon aloi.

 

Il a choisi le rire grinçant, l’exagération abusive et une naïveté qui ne trompent personne.

Ses spectacles sont, à la fois sérieux et drôles, tristes et gais, visuels et musicaux, irrévérencieux et philosophiques. C’est un décapage du passé et du présent, de l’histoire d’ici et d’ailleurs

Le comédien-auteur, etc…

Ceci étant une bio, précisons tout de même que Roger est né en 1948 à Villé, dans la plus belle des vallées du monde, qu’il fit des études de philosophie sans éclat (licence et demie-maîtrise), et qu’il vint à chanter sa langue maternelle suite à un abus de vin blanc (alsacien s’entend !). Il a fait 7 trente centimètres qui se sont vendus comme des bretzels en Alsace.

Il a également été producteur télé à France 3 pendant 6 ans (variétés et actualités culturelles).

Animateur de l’émission de cabaret satirique « Arrache-moi la Jambe », 2 heures hebdomadaires pendant 10 ans sur Radio France Alsace.

Editeur, il a produit une bonne partie de la chanson alsacienne, il a participé à de nombreux films-télé en Allemagne (avec Percy Adlon entre autres) et en Suisse. Il a édité des calendriers d’insultes, etc…

Auteur d’un livre paru chez Lattès « A chaque fou sa casquette » et de « Morceaux choisis » à la Nuée Bleue, auteur et acteur de 3 comédies ciné-musicales avec martin Graff (dont « Dieu est alsacienne »).

Chanteur à travers le monde : au Congo en 1989, en Inde, au Japon, en Thaïlande, en Corée et en Chine en 1990, en Syrie en 1994 et 1995 et dans presque tous les pays d’Europe.

Comédien depuis 1983 (« Le Petit Prince », « Histoires Extraordinaires », « Schnug », « Professor Knatschké »)

Il a écrit des chroniques, Glossen et commentaires hebdomadaires pour Radio Victoria (Allemagne 1991-1993), SWF Fribourg (Allemagne 1993-1997), SR Saarbrücken (Allemagne 1993-1997). Ila tenu le rôle principal dans la « dramatique » radio Hutzelmann (série pour enfants) au SDR Stuttgart (Allemagne 1994-1997).

Comédien dans des feuilletons radio (« Hörspiel » pour SWF Baden Baden et Fribourg (Allemagne).

Prix du journalisme franco-allemand en 1984

Il a fondé le Théâtre de la Choucrouterie en 1984 et occupe toujours le poste de directeur. Ce lieu accueille plus de 20 000 spectateurs chaque saison. D’innombrables spectacles y ont été créés : « Vizavi » d’après Karl Valentin, « D’r Theatermacher » de Thomas Bernhard, « Peep Show in de Vogese » de Markus Köbeli, « D’Nacht grad vor em Wald » de Bernard-Marie Koltès, « D’Mamsell Maire » et bien sûr les 22 revues satiriques en alsacien et en français…

Depuis 30 ans, Roger et toute sa troupe partent en tournée d’été, les premières années en roulotte, pour sillonner les villes et les villages d’Alsace. Chaque année, ce spectacle mêle des sketches et des chansons multilingues selon une thématique définie avec, en final, une quête à l’ancienne. En effet, les artistes passent dans le public qui remplit de grands paniers avec des œufs, du schnaps, du lard et autres nourritures terrestres…

 Grand prix 2002 de la musique traditionnelle.

 Officier des Arts et des Lettres en décembre 2004.

A part ça, il a les yeux bleus, les cheveux gris et parle allemand, français, anglais et alsacien. Il sait nager et aimerait tellement faire du twirling bâton.

 
HISTORIQUE PAR SAISON

1984 : Inauguration du théâtre de la Choucrouterie le 2 février par sa marraine Madame Rudloff
- 1ère de l’émission satirique « Arrache-moi la jambe ! » qui durera 10 ans
- « Doppelmord in Offendorf » création de la 1ère pièce dialectale avec Jean-Pierre Schlagg - polar alsacien
- « Mimes et clowns »  par Philippe Spitz et la troupe Colimaçon
- « François Brumbt et ses amis »  chansons alsaciennes
- « Du classique au jazz » de Philippe Geiss par le groupe Noco Music
- « Hommage à Marcel Marceau » mime de Christian Ritter
- « D’Leçon de cathéchisme von d’r chère sœur Marie Philibertine » 1er cabaret bilingue de Jean-Marie Neubert
- « La Frersmol Kompanie » clowns
- « Ballet classique et jazz dance » création danse par la troupe Ode
- 1ère Courte échelle : la Choucrouterie jette à l’eau de jeunes talents francophones
- accueil : René Eglès et Jean-Pierre Albrecht (chansons alsaciennes), Glenmor et Gilles Servat (chansons bretonnes), Ben Zimet (chansons yiddish)


1984/1985 :
- « Histoires extraordinaires et peut-être vraies du Val de Villé» 1er solo théâtral bilingue de Roger Siffer -  mise en scène Francis Haas
- 1er concert solo de harpe celtique d’Alan Stivell
- « Histoires drolatiques du Struwwelpeter » par le Théâtre du Marché aux grains de Bouxwiller
- « Kalaka » musique traditionnelle hongroise
- « Lumbaspring » théâtre alsacien de et par Pierre Kretz
- « Die Macht der Sprache »  de Peter Handke - Théâtre en allemand par la troupe Berliner Theaterschmiede
- 1ère Katapult : la Choucrouterie jette à l’eau de jeunes talents dialectophones


1985/1986
:
- 1ère Tournée d’été : « Pour une poignée de sel » Une vingtaine d’artistes sillonne villages et villes de la région en roulottes avec un spectacle multilingue
- « Le Petit Prince»  150 représentations par l’Ensemble théâtral de l’Est - Mise en scène Bernard Jenny
- accueil Claude Besson (chansons bretonnes) et Louis Arti (chansons françaises)


1986/1987 :
- « E Zopf im Kopf » 1er spectacle de cabaret de Huguette Dreikaus - Solo en alsacien
- « Fascht wohri G’schischtle » 1er spectacle de contes alsaciens de Louis Fortmann
- « Scholleshow » 1er cabaret de non-sens alsacien de Roland Kieffer alias Albert Schlitzmann
- « Bonne fête Pascaline »  théâtre écrit par Michel Stourm pour Dinah Faust
- « A vot bunker »  théâtre satirique de Francis Baerst avec Gilles Chavanel, Albert Ott
- « Un pot pour rire »  cabaret-Théâtre  par Raymond Roumegous
- « O larmes citoyens »  chansons théâtralisées de Jean-Michel Nest, Daniel Boch et Ahmed Ferhati


1987/1988
:
- « Chansons osées »  de Clémentine
- « Fool aux dames » avec Cornélie Doerfler, Malou Froesel et Anita Pirman
- « Sous les pavés la plage » chorégraphie de Jonel Premk
- accueil Festival Tzigane, Festivités Portugaises


1988/1989 : 5ème Anniversaire de la Chouc’ avec Germain Muller, Font et Val ainsi que Hans Dieter Hüsch
- « En smoking, en s’moquant » cabaret satirique de et par Jean-Philippe Pierre
- « Krieg Gross Malheur » chansons multilingues avec Susanne Mayer et Cookie Dingler - 50 ans après le commencement de la 2ème Guerre Mondiale
- 1er Marathon de la blague : plusieurs milliers de blagues racontées à travers l’Alsace - Inscrit au Guiness des Records
- accueil  « D’Waschbritsch » cabaret alsacien avec Yves Grandidier


1989/1990 :
- « Salade Mixte »  cabaret satirique avec Magali Alborno, Denis Germain et René Scaravella
- « Chicanos New York » 1ère création du Théâtre Contemporain en alsacien avec Cathy Bernecker - mise en scène Christian Hahn
- « Mein Liewer Joli »  solo alsacien - mise en scène Marc Adam
- accueil  « Grand-Père Schlomo »  Humour juif avec Lionel Rocheman


1990/1991
:
- « Mimille du Donon»  solo vosgien de Jean-Marie Koltès
- 20 ans de chansons de Roger Siffer - enregistrement CD


1991/1992 :
- « La Méguilé »  théâtre d’humour juif par le Luft Theater
- « Katch » de Hans Joerg Schneider - Création de théâtre alsacien d’aujourd’hui avec Güschti Vonville
- « Le dernier sera mordu par les chiens »  comédie musicale
- Accueil Théâtre bouffe de St Pétersbourg, les clowns russes


1992/1993 :
-  « Schnug »  Hommage théâtral au peintre
- « Nous sommes tous des juifs alsaciens »  théâtre juif d’Annette Fern
- « Vizavi »  cabaret alsacien inspiré par Karl Valentin
- Accueil « Macbeth »  solo de Bernd Lafrenz


1993/1994 :
- « Le violon enchanté »  contes tziganes de et par Anne-Marie Lopez-Rio.
- « Coulis de crustacés » Théâtre en français avec Patricia Weller
- « Yacobi et Leidenthal » Humour juif avec Didier Douet et Rafaël Goldwaser
- « Mickey des brumes » Divertissement ciné-cabaret et dessins animés avec Katherine Watré-Defody et Henri Muller


1994/1995 :
- « Le Haut-Rhin à Strasbourg »  cabaret satirique multilingue avec Thierry Winzner
- « S’Mickele em Wald »  marionnettes alsaciennes par Annick Frey


1995/1996 :
- « Professor Knatschké »  satire d’après Hansi
- « C’est par où la Terre promise » théâtre juif - mise en scène Astrid Ruff
- « ¼ de blanc » marionnettes humaines - Spectacle contre le congrès FN à Strasbourg
- accueil « Fidèle à Brel » chansons alsaciennes de Robert Frank Jacobi


1996/1997 :
- Festival de Contes
- « Schock » rencontre de cabaret alsacien
- « Kabaret Fress » spectacle alsacien


1997/1998 :
- « Ibidum » solo alsacien de Michel Pierrat
- « Enfin, redde m’r nimm devon »  de Germain Muller en version française de Lionel Heinerich
- « 14-18 » chansons, textes et lettres avec Manfred Pohlman - Coproduction WDR


1998/1999 :
- « Une femme seule »  de Dario Fo en alsacien et français avec Hélène Schwaller
- « Normale ou Gratinée » cabaret français avec Yvette Stahl
- 1er Festival BABEL! Festival de chansons multilingues au Palais des Congrès


1999/2000 :
- « Peep Show in de Vogese » théâtre alsacien de Markus Köbeli  avec Marie-Hélène Lux et Nathalie Muller
- « D’Nacht grad vor’em Wald » théâtre contemporain en alsacien avec Luc Schillinger  - texte Bernard-Marie Koltès - mise en scène Pascale Spengler
-  « D’ Theater Macher » théâtre contemporain trilingue de Thomas Bernhard
- « Gospel G’sang » Gospel en alsacien avec 21 artistes dont Gerd Birsner, Guy Broglé, Andrée Droll, Roland Engel, Dédé Flick, Isabelle Grussenmeyer, Claude Haas, Alain Martz, Michel Ott, Virginie Schaeffer, Raymond Schlegel, Frank Wolf, Pilou Wurtz


2000/2001 : Gala Tchouc-Tchouc avec plus de 70 artistes dont Birelli Lagrène.
-  « D’ Mamzell Maire »   théâtre trilingue avec Félix Karow


2001/2002 :
- « Fafa et Roro »  cabaret politique avec Cécile Solin - mise en scène Louis Ziegler
- « Papa Rhein » chansons et cabaret multilingues avec Armand Jehlé et Mathias Hecklen-Obernesser
- « D’r Dorfdoddel »  solo alsacien de Michel Rietsch


2002/2003 :
- « D’Madam Sans-Gène »  solo alsacien
- « Les oubliés de l’Histoire» ou « Rüss mit de Sproch » théâtre multilingue avec Tobias Kempf - texte et mise en scène Serge Marzolff
- « Krambol » Hommage à Jean Hans Arp - chansons-sketches multilingues avec Jérome Fohrer, Fabrice Kieffer et Erwin Siffer



2006/2007 :
- « Les Alsakons »  création de et par Martin Graff
- « Friederike et Goethe » création texte-chanson bilingue avec Cathy Bernecker et Mathias Hecklen Obernesser - Texte Alexandre Lutz - mise en scène Pierre Diependaële
- accueil « Oscar et la dame rose »  par l’Artus
- « Schwowekopf  und Hasebock » création alsacien-allemand Choucrouterie/Ville de Kehl  avec Laurence Fridrich-Bergmiller et Gerd Birsner - texte Gilles Chavanel  - traduction Roger Siffer - mise en scène Jean-Pierre Schlagg


2007/2008 :
- accueil « Marcel Aymé »  création par les Malfaiteurs
-« Tomi soit qui mal y pense »  création multilingue Choucrouterie/Oberhausbergen avec Cookie Dingler, Cathy Bernecker, Matthieu Pallas, Jean-Pierre Schlagg, Clémentine Duguet, Philippe Geiss, Susanne Mayer, Roger Siffer - mise en scène Pierre Diependaële
- accueil « La cantatrice chauve »  par l’Artus
- « Mange ta choucroute et tais toi »  création de et par Martin Graff


2008/2009 :
- « Ciel ! Mon mari est muté en Alsace » - création
- « Kabaret Tomi » - création
- « Mîr wîsse nix, mîr sawe nix » - mise en scène Jean-Pierre Schlagg - accueil
- « Krambol » - création
- « Casino Fritz de et par Martin Graff » - création
- « Confidences Yiddish » - avec Astrid Ruff- création

 

2009/2010 :
- « L'Alsace est morte, vive la crise ! » de Patrice Muller - création
- « Donne ta langue au blues (Sing wie dir de Blues gewachse esch) » - création
- « Double vie (Pschiss-analyse de l'Alsace) » de Gilles Chavanel mise en scène S. Bizzotto - création
- « FAK : Festival Alsacien de Kabarett » - création
- « Ciel ! Mon mari est muté en Alsace » - mise en scène Sébastien Bizzotto - reprise de création
- « Petits crimes conjugaux » - ARTUS - accueil

 

2010/2011 
- « Siffer cuisine PIEM et réciproquement » - création

- « Légendes pour passer le temps » - mise-en-scène - Pierre Diependaele- « Donne ta langue au blues (Sing wie dir de Blues gewachse esch) » - création- « Festival Alsacien de Kabarett »
- « L'héritage (Seigneur protège-nous des Lorrains) » - de Gilles Chavanel - mise en scène par Sébastien Bizzotto - création

- « Ciel ! Mon mari est muté en Alsace » - mise en scène Sébastien Bizzotto - reprise de création

- « Choucroute Bolognaise » - avec A. Bianchi et S. Bizzotto - concert et one-man show - accueil

- « ChoucBox 5ème édition » - concert

- « Le rêve d'un homme ridicule » - théâtre – accueil

 

2011/2012 :

- « En passant par Bourvil » – création

- « Donne ta langue au blues (Sing wie dir de Blues gewachse esch) » - création
- « Charly Damm et Laurent Barthel » – Concert et théâtre en platt (en collaboration avec la ville de Sarreguemines

- « Des histoires sans fin » – avec Jean-Marie Arrus – spectacle d’humour en français - accueil

- « IMPRO en Alsacien » – reprise de création – Troupe de la Choucrouterie avec les Improglio de Soultz-sous-forêts - création

- « Double Je » – De et avec Martin Graff – création

- « Les mangeuses de chocolat » – Troupe de l’ARTUS – accueil

- « Die Nacht Esch Unsri » – avec Jean-Pierre Schlagg – concert en français et alsacien – accueil

 

2012/2013 :

- « Ciel ! Mon mari est muté en Alsace » – mise en scène Sébastien Bizzotto – reprise de création

- « En passant par Bourvil » – mise en scène Sébastien Bizzotto – reprise de création
- « FAK (Festival Alsacien de Kabarett) » – Création

- « Sause in Versailles » – avec Martin Graff et Klaus Spürkel – accueil

- « Double Je » – De et avec Martin Graff – création

- « Jazz à cour » – création

- « Donne ta langue au blues » – création

- « Impro » – Improvisation en alsacien – création

- « La chère main de Germain » – mise en scène Sébastien Bizzotto – création

- « Autobahn » – Théâtre en platt – accueil

- « Francis Laffon » – chanson française -  accueil

- « Rag’n Boogie » – avec Sébastien Troendlé – accueil

- « Petit boulot pour vieux clown » – accueil de la troupe de l’ARTUS – accueil

- « Quattro » – improvisation en français par la Troupe à tours - accueil

« Fête de la musique Yiddish » – chansons Yiddish

 

2013/2014 :

- "Choucroute Merguez" - de et avec Fayssal Benbahmed et Sabrina Rauch -  coproduction Femme à Barbe et Théâtre de la Choucrouterie - création
- "Ciel mon mari est muté en Alsace - mise en scène Sébastien Bizzotto - reprise de création
- "La Chère main de Germain - mise en scène Sébastien Bizzotto - reprise de création
- "Soirée Jazz " – création

- "Donne ta langue au blues" – création

-
"Impro" – Improvisation en alsacien – création
-"En haut en bas" - De et avec Manuela Gross -accueil

-" Du! Nee Dü !" - mise en scène Laurent Barthel - accueil
- "Une Femme seule" avec Sophie Engel - accueil
- "Le Libertin" -  Troupe de l'ARTUS - accueil
- "Rag’n Boogie" – avec Sébastien Troendlé – accueil - reprise

"Fête de la musique  - chansons yiddish" avec Astrid Ruff - accueil

 

2014/2015
- "La Chouc se met sur son 31" - création
- "Enfin n'en parlons plus" - mise en scène Lionel Heinerich
Coproduction La Cie La Corde Verte et Théâtre de la Choucrouterie - création Hommage à Germain Muller - Troupe CACTUS - mise en scène : Sébastien Bizzotto, Céline D'Aboukir, Pierre Diependaële, pascal Holtzer, Roland Kieffer, Louis Ziegler - accueil
- "Cerf Berr" - mise en scène Sébastien Bizzotto - création
-
"Impro" – Improvisation en alsacien – création
- "Soirée jazz" - création
- "Tür auf Tür zu" - mise en scène Benjamin Hille - Renitenztheater, Stuttgart

- "Un Alsacien à Nancy" - mise en scène Sébastien Bizzotto - création
- "Em Remes sini Band" - concert - accueil
- "Impro" - Improvisation en alsacien - création
- "Choucroute Merguez" - de et avec Fayssal Benbahmed et Sabrina Rauch -  coproduction Femme à Barbe et Théâtre de la Choucrouterie - création - reprise
- "Les Choses" - Un histoire des années soixante - Troupe de l'ARTUS - Pierre Charpilloz - accueil

"Fête de la musique  - chansons yiddish" avec Astrid Ruff et le choeur du Centre Culturel Alsacien - accueil

 

2015/2016
- "Un Alsacien à Nancy" - mise en scène Sébastien Bizzotto - création - reprise
- "Ciel mon mari est muté en Alsace - mise en scène Sébastien Bizzotto -  création- reprise
- "Choucroute Merguez" - de et avec Fayssal Benbahmed et Sabrina Rauch -  coproduction Femme à Barbe et Théâtre de la Choucrouterie - création - reprise
- "Sorcières" - mise en scène Yan Gilg - coproduction Cie Mémoires Vives et Théâtre de la Choucrouterie - création
- "Gschlamassels" - troupe du s'DorfRätsch Kabarett -accueil
- "Je suis Seppi " Troupe de CACTUS -mise en scène : Bruno Amnar-Fuhrer et Lauranne Szlamowicz - accueil
- "Antoinette et son Zupershow" - de et avec Manuela Gross - accueiL
- "Impro" - Improvisation en alsacien - accueil
 - Festival International d'Improvisation Théâtrale - Cie La Carpe Haute - accueil
- Soirée jazz - création
- "Cuisine fusion-nelle" - de et avec Arthur Gander - mise en scène Jürgen Flügge - création
- "Em Guygess siner Miggess" de et avec Guy Riss - mise en scène Céline d'Aboukir - coproduction RG Production et le Théâtre de la Choucrouterie - accueil
- "Huis clos" - Troupe de l'ARTUS -mise en scène Laura Siegler - accueil
- "Krambol - Hommage à Jean Hans Arp" - mise en scène Louis Ziegler - création - reprise
"Fête de la musique  - chansons yiddish" avec Astrid Ruff et le Choeur du Centre Culturel Alsacien- accueil

 

2016/2017

 

Les revues satiriques

1994 : Traut’tram
1995 : Boum
1996 : KUKLHUPFS' Klan
1997 : Schnell Kathrine
1998 : Dope la geiss
1999 : 2000 ans Odyssée de l’Alsace
2000 : Les dents de la maire
2001 : Les dents de la paire
2002 : Les dents des amers
2003 : Chauffe qui peut
2004 : On a décroché le Pont Pont
2005 : Bienvenue à Schneckeland
2006 : Ras l’Cus
2007 : Mini si pâles ça sent le réchauffé
2008 : L'an pire d'essence 
2009 : Crise et Toussotements
2010 : Des racing et des brelles
2011 : Apocal'hips show
2012 : Excusez du pneu
2013 :La Moitié des politiques sont des bœufs
2014 : Plus dur sera le chut !!
2015 : Burnes out !!
2016 : Droit d'asile... de fous !!

 

Les tournées d’été

1986 : Pour une poignée de sel
1987 : Pour un morceau de sucre
1988 : Pour un brin de bonheur
1990 : Sommerd’heim
1991 : Les Sifferiades
1992 : Le dernier sera mordu par les chiens
1993 : Zig Zag
1994 : Zig Zag 2
1995 : Le violon de satan
1996 : Messtipupp
1997 : Minnebad
1998 : Schalle partie de sonnettes
1999 : Klapperstei et autres pierres
2000 : Jeang d’Sunn schient schon lang
2001 : Ciel ma terre
2002 : Drôles d’oiseaux
2003 : Comme chiens et chats
2004 : Avec le vent
2005 : La tête dans les nuages
2006 : Avec le temps
2007 : Invitations aux voyages
2008 : Gendarmes et voleurs
2009 : Eloge de la folie
2010 : Le diable au coeur
2011 : Pour 7 merveilles et beaucoup d'autres
2012 : Voyage voyages
2013 : Le soleil, la mer et quelques coquineries
2014 : De ville en ville

2015 : De toutes les couleurs
2016 : La Trentation - Les 7 péchés capiteux
2017 : La Chouc' se met sur son 31